Marche Nordique

LES BIENFAITS DE LA MARCHE NORDIQUE

Renforcement musculaire général avec des exercices appropriés et sécurisés pour le squelette
Oxygénation.
Assouplissement articulaire et musculaire des membres supérieurs et inférieurs.
Renforcement de la sangle abdo/lombaire  et meilleur maintien dorsal.
Amélioration cardio-vasculaire  permettant une meilleure oxygénation des muscles et une plus grande endurance.
Ralentissement et atténuation de  la dégénérescence osseuse ( ostéoporose).
Amélioration de la circulation sanguine permettant entre autres une diminution de la cellulite.
Et tant d'autres mais la pratique est la meilleure définition de la théorie. Alors à vos bâtons et vos baskets!

Ne pas confondre La Marche Nordique avec la marche active ou encore la marche avec Bâtons

Arrivée tout droit de Finlande le Sauvakavely ou marche nordique fut d’abord une alternative pour les athlètes skieurs de fond de haut niveau qui pour préserver leur condition physique entre 2 saisons devaient continuer sans les skis et sans la neige…
Peu à peu dans les années 90, la marche nordique est devenue l’entrainement favori de toutes les couches de la population et aujourd’hui elle envahit nos campagnes en fédérant de plus en plus d’adeptes.
Avant d’être une discipline  sportive, la marche nordique est avant tout une activité physique accessible à tous.


Techniques de la  Marche Nordique

 Ne pas confondre La Marche Nordique avec la  marche active ou encore la marche avec Bâtons
En partant d’une simple marche, on y associe des bâtons ergonomiques spécifiques  (appelés sticks) dont les pointes biseautées permettent une propulsion du corps en avant grâce à une bonne utilisation des membres supérieurs.
De bipède, l’homme utilise tous les avantages de la quadrupédie lors du mouvement naturel  de la marche où tout le corps se met en action en utilisant 92% des muscles dans une harmonie articulaire très agréable. Une répartition judicieuse et mécanique du poids du corps allège considérablement la charge sur les articulations des membres inférieurs.

Les reliefs et obstacles rencontrés lors des randonnées deviennent rapidement des moyens pédagogiques pour faire évoluer l’activité et le niveau d’intensité.
Bien sur, la marche avec bâtons, tout le monde connaît, mais ne vous y trompez pas, la marche nordique demande une technique précise qu’il est important de maitriser pour éviter les tendinites ,troubles articulaires et autres désagréments dus à des mauvais placements.